BP : MINAT Cameroun : Tél: (+237) 222 23 45 46 Email : minatdcm@minat.cm
  • En ligne
  • 830

COORDINATION DE GOUVERNANCE ADMINISTRATIVE DE LA REGION DU LITTORAL

Le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a présidé le lundi 24 mai 2021 à Nkongsamba les travaux de la réunion de coordination administrative et du comité de coordination opérationnelle.

"La région du littoral se porte relativement bien" C'est à travers cette déclaration que le Gouverneur de la Région du Littoral a présenté la situation de sa région sous les différentes coutures: administrative, économique, culturelle, sanitaire et sécuritaire. La région du littoral s’est globalement bien portée au cours des six derniers mois. Les grands moments de la vie de la nation à l’instar de la pandémie a Corona virus qui a plombé l'économie de la région  semble être maitrisé grâce aux mesures prises par le président de la République son Excellence Paul Biya. Les quelques poches d’insécurité répertoriés sur l’ensemble de la Région sont désormais sous contrôle. Le phénomène de microbes qui a paralysé la quiétude des populations de Douala, la fausse alerte des agressions au niveau du rond-point Deido qui a circulé dans les réseaux sociaux : Facebook et groupes WhatsApp sont oubliés. Néanmoins la ville reste  sous haute surveillance des forces du maintien de l'ordre et de défense. Pour ce qui est de la gestion foncière et domaniale, le Gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua invite les uns et autres au respect de la réglementation en vigueur. Il a été constaté que certaines autorités traditionnelles utilisent leurs casquettes pour servir des causes contraires à leurs missions statutaires: d’auxiliaire de l'administration. En cette qualité, il participe aux missions d'encadrement des populations aux côtés des Autorités Administratives. Le patron de la région du littoral, a signifié toute son indignation suite aux dérives constatées au sein de la jeunesse qui prennent une ampleur inquiétante. Elles se caractérisent par des crises de valeur que le patron du littoral met sous l'actif du désœuvrement, du manque d'encadrement et de la consommation des stupéfiants et substances psychotropes.